Clermont Innovation Week

Intelligence artificielle dans l’industrie

Le pôle de compétitivité CIMES, le labex IMOBS3 et CAP 20-25 ont organisé une matinée dédiée aux méthodes d’apprentissage pour l’accroissement de la performance des systèmes.

En introduction, Claire Ea a présenté le dernier panorama produit par Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises autour de l’Intelligence Artificielle en AURA, à retrouver en détail dans le suite de l’article. Laurent Malnoe, chargé de mission innovation pour la Région, a poursuivi avec les enjeux de l’écosystème IA AURA dans les prochaines années.

La matinée a continué avec les interventions de chercheurs et d’entreprises à retrouver bientôt en replay sur la chaîne Youtube de la Clermont Innovation Week.

AURA est la deuxième région française avec l’écosystème IA le plus riche.

Bien que la Chine et les Etats-Unis dominent au niveau mondial sur le sujet de l’IA, l’Europe n’est pas en reste. 
Au niveau régional, AURA a pour ambition de se positionner comme leader sur l’IA embarquée, ainsi que les questions éthiques et juridiques liées à l’IA. 
En AURA, 300 offreurs de solutions ont été identifiés, répartis principalement sur Lyon et Saint-Etienne avec des écosystèmes plus ramassés à Clermont-Ferrand et Annecy. Sur ces 300 entreprises, la moitié sont des start-ups. D’ailleurs, 40 ont été créées depuis 2018, ce qui explique en partie la vitalité du territoire sur ce sujet. 

Une chaîne de valeur de l’IA entièrement couverte au niveau régional

La multiplicité des acteurs a permis de développer des expertises à tous les maillons : conseil, formation, intégration, développeur, solution packagée, fabricants de composés. Au niveau régional, on distingue 2 pôles compétences principaux. Un premier, lié aux données et algorithmes, et un second, autour du matériel et des infrastructures optimisés pour l’IA.

Un écosystème de formation et de R&D très riche

Il existe sur la région plus de 750 chercheurs dans des domaines cœur ou connexes de l’IA ainsi qu’une multitude de laboratoires. On peut ainsi identifier trois secteurs particulièrement porteurs pour l’IA en région :
– L’industrie du futur
– La santé
– L’environnement

source : webinaire méthodes d’apprentissage pour l’accroissement de la performance des systèmes du 31/03 CIW21

Une ambition pour faire de la région une référence européenne pour l’IA

Les financeurs publics ont illustré leur implication forte sur ce sujet à travers l’adoption de la stratégie régionale IA en octobre 2020, incluse dans le Plan de relance régional. Par ailleurs, une feuille de route IA partagée entre l’Etat et la Région est en cours de finalisation et devrait être adoptée en mai 2021.

Des axes stratégiques clairement identifiés

Pour être à la hauteur de ses ambitions, la région doit continuer à favoriser la recherche pour faire émerger de nouvelles solutions et leurs applications.
Pour faire mieux, il faut faire ensemble, d’où la nécessité de fédérer encore plus fortement l’écosystème régional.
L’intelligence artificielle reste encore abstraite pour de nombreuses entreprises. C’est le rôle de la région et de ses partenaires de former et diffuser la culture de l’IA, d’une part et de faciliter et accompagner la diffusion et l’intégration de l’IA dans les entreprises, d’autre part. 

Des chantiers en cours pour répondre aux enjeux

La région AURA est active sur le sujet et un nombre important de projets sont déjà lancés.

  • Création d’un réseau régional des laboratoires de l’IA
  • Amorçage des projets de recherche d’excellence inter-sites sur l’IA appliquée
  • Lien avec les pôles applicatifs et les écosystèmes
  • Cartographie dynamique des entreprises de l’IA
  • Cartographie dynamique des formations de l’IA
  • Organisation de webinaires de sensibilisation et de témoignages
  • Recensement des espaces de démonstration
  • Démonstrateurs des technologies numériques (Campus Région du Numérique) pour la sensibilisation des entreprises (cas d’usage de PME)

Suite à l’incendie d’OVH le site internet d’Auvergne-Rhônes-Alpes entreprises est indisponible. Claire Ea nous a transmis les résultats complets de l’étude de l’écosystème IA en AURA